2022-2023 – Présentation

L’enjeu de ce webinaire est le lien entre les pratiques documentaires et des situations hors norme. La crise est entendue ici comme un dérèglement, une situation de trouble caractérisée par une forme d’intensité et de limite dans le temps. Sa dimension de paroxysme donne à voir des phénomènes autrement invisibles. Pour l’historien, le lien entre ces situations de crise et les pratiques documentaires est fondamental, soit que l’on se place à partir de l’irrégularité de sources, soit que l’on se place à partir de la crise. Après une première série de conférences en 2021-2022 autour de l’idée de crises politiques, le propos s’élargira à d’autres formes de crises, environnementales, familiales notamment, autant de nouvelles situations autour desquelles réfléchir au rapport entre discontinuité documentaire et dérèglement de la vie en communauté humaine. Quel lien de cause à effet existe entre ces deux phénomènes ? Que signifie, pour l’historien habitué à penser en scansions chronologiques, le constat d’une continuité, voire d’une créativité documentaire, là où la crise semble à son apogée ? 

Les contributions se concentreront sur les sources écrites des époques médiévale (Vie-XVe s.) et moderne (XVIe-XVIIIe s.), parce que ces deux époques présentent des spécificités communes de production, de classement et de conservation, reflétant ce « long Moyen Âge » que Jacques Le Goff voyait courir jusqu’aux années 1750-1800. Elles auront une durée moyenne de 45 minutes, suivies de 45 minutes de discussion. Le format reste celui du webinaire en visio : les liens TEAMS seront ajoutés sous les onglets relatifs à chaque séance.